Vous êtes ici » Les propositions subordonnées » Propositions complétives » Complétives infinitives
671. Les propositions in­fi­ni­tives complétives

1. Généralités

Les propositions in­fi­ni­tives complétives sont des propositions qui dépendent d’un autre verbe. Il existe deux types de propositions in­fi­ni­tives complétives :

  1. les propositions in­fi­ni­tives com­plé­ments de verbes de perception ; dans ces pro­po­si­tions, l’in­fi­ni­tif a un sujet exprimé, qui peut être différent de celui de la principale ;
  2. les propositions in­fi­ni­tives com­plé­ments de verbes d’opinion ; dans ces propositions, l’in­fi­ni­tif n’a pas de sujet exprimé, le sujet est toujours le mê­me que celui de la prin­ci­pale.

2. Dif­fé­ren­ces français-finnois

Dans les grandes lignes, les in­fi­ni­tives proprement dites (avec sujet exprimé) correspondent aux par­ti­ci­piales (lausevastikkeet) du finnois. En finnois, on peut les uti­li­ser avec un grand nombre de ver­bes :

Haluan, että tulet. → Haluan sinun tulevan.
Uskomme, että voimme tehdä sen. → Uskomme voivamme tehdä sen.
Oletan, että hän on erehtynyt. → Oletan hänen erehtyneen.
Näin, kun he suuttuivat. → Näin heidän suuttuvan.
etc.

En français, l’uti­li­sation des in­fi­ni­tives est limitée à certains types de verbes (voir ci-dessous §3). On peut uti­li­ser une in­fi­ni­tive comme com­plé­ment d’entendre, mais on ne peut pas au­to­ma­ti­que­ment faire la mê­me transformation avec par exem­ple croire, alors qu’en finnois c’est possible :

Kuulin lasten leikkivän pihalla. → J’entendais les enfants jouer dans la cour.
Luulin lasten leikkivän pihalla. → Je croyais que les enfants jouaient dans la cour.

3. Nombre de verbes limité

a. Verbes de perception

Les propositions in­fi­ni­tives dépendant d’un verbe de perception peuvent dépendre des verbes suivants :

voir, regarder, imaginer, entendre, écouter, sentir

À ces verbes on peut ajouter faire et laisser qui ne sont pas des verbes de per­cep­tion, mais peuvent induire des proposi­tions in­fi­ni­tives construites (extérieurement du moins) sur le mê­me modèle. Voir p. 672.

b. Verbes d’opinion

De mê­me, la complétive in­fi­ni­tive com­plé­ment d’objet direct des verbes d’opinion, qui peut remplacer la com­plétive conjonctive introduite par que, n’est uti­li­sable que quand la pro­po­si­tion est com­plé­ment des verbes suivants, qui sont traditionnellement mentionnés dans toutes les gram­maires FLE :

affirmer, avouer, déclarer, dire, jurer, espérer, prétendre, estimer, penser
croire, s’imaginer, reconnaitre/ admettre, se souvenir, se rappeler, nier

Dans ce domaine, il règne un certain flottement, car de nombreux usagers uti­li­sent par analogie d’autres verbes que ceux de cette liste, dont le sens est proche. Voir p. 674.