Vous êtes ici » Les propositions subordonnées » Subordonnées circonstancielles » Généralités
702. Variété des conjonctions et critères stylistiques

1. Une grande variété

Le français dispose d’un arsenal de conjonctions cir­cons­tan­cielles très variées, auquel répond en finnois une gamme beaucoup moins fournie. Le plus souvent, quand il existe en français dif­fé­ren­tes conjonctions ou locutions conjonctionnelles correspondant à une seule conjonction en finnois, ces dif­fé­ren­tes va­rian­tes sont de sens équi­va­lent et elles ne diffèrent que par le style. Telle conjonction sera uti­li­sée cou­ram­ment dans tout type de contexte, telle autre de préférence à l’écrit ou uniquement à l’écrit, ou telle autre encore plutôt à l’oral un peu familier. Le type de texte influe éga­le­ment sur le choix de la conjonction. On peut ainsi dis­tin­guer divers contextes d’emploi, par exem­ple pour exprimer la concession :

oral (familier ou non) : encore que
langue courante (oral ou écrit) : bien que / encore que
langue écrite exclusivement : quoique
langue soutenue, style administratif : nonobstant le fait que

ou pour exprimer la cause (en position antéposée) :

oral : vu que, comme
langue courante : comme
langue écrite : comme, du fait que
langue soutenue, style administratif : étant donné que

Ces exem­ples ne tiennent pas compte de toutes les nuances ni de tous les contextes d’emploi possibles et ne sont donnés qu’à titre d’illustration. En associant les critères exposés ci-dessous (valeur explicative ou essentielle, position antéposée ou postposée) à ces critères stylistiques, il est possible d’affiner le choix de la conjonction.

2. Les types de propositions cir­cons­tan­cielles

Comme dans le cas des com­plé­ments cir­cons­tan­ciels, les grammaires dis­tin­guent plusieurs types de pro­po­si­tions cir­cons­tan­cielles, mais le nombre des catégories est moins élevé :

Ces termes ne sont que des étiquettes qui sont sans doutes critiquables et souvent arbitraires. De plus, de nombreux types de conjonctions ou de propositions cir­cons­tan­cielles sont difficiles à classer : par exem­ple selon que exprime-t-il la condition ou la cause ? De nombreuses conjonctions ou locutions con­jonc­tion­nelles peuvent avoir plusieurs valeurs (si concessif, si conditionnel, si temporel). On a conservé les catégories tra­di­tion­nelles, parce qu’elles permettent de regrouper commodément certains types de pro­po­si­tions cir­cons­tan­cielles et que, souvent, tel ou tel groupe présente des caractéristiques communes en ce que qui concerne le mode du verbe, la position de la proposition, etc. En outre, la terminologie gram­maticale finnoise uti­li­se les mê­mes ca­té­gories et les mê­mes termes. Cette classification présente donc un certain intérêt dans le cas de la gram­maire FLE.