Vous êtes ici » Les propositions subordonnées » Subordonnées circonstancielles » Finales et consécutives
726. Consécutives essentielles annoncées par tel

1. Rappel

L’adjectif indéfini tel indique une idée d’intensité. Il correspond à « si grand », « si important », « si fort », etc. En finnois, son équi­va­lent n’est donc pas sellainen, mais niin suuri, niin vahva, niin va­ka­va, niin kova, niin paha, niin mahtava etc.

2. Un tel… que

On uti­li­se en général tel dans un GN introduit par un :

Nous avons eu de tels problèmes avec les sous-traitants qu’il a fallu interrompre le projet.
Ils ont posé de telles conditions que nous n’avons pas pu accepter. [telles = si difficiles].
Tu as réagi avec une telle rapidité que je n’ai pas eu le temps de te donner mon commentaire.

Le mot tel peut être postposé (moins fréquemment) :

Le vent soufflait avec une violence telle que l’hélicoptère du secours en montagne n’a pas pu décoller.

Remarque : ne pas confondre la cons­truc­tion un(e) tel(le) nomque à valeur consécutive avec les propositions re­la­tives en finnois introduites par sellainen (voir p. 610).

3. Locutions conjonctives avec tel

L’adjectif tel se retrouve dans des GN devenus des locutions conjonctives dont la forme varie parfois, à savoir de telle sorte que/de telle façon que/de telle manière que, qui correspondent tous en finnois à « siten/sillä tavalla, että » :

L’appartement était disposé de telle sorte/de telle façon/de telle manière qu’on voyait à travers l’immeuble.
Le professeur avait organisé sa semaine de telle manière qu’il pouvait consacrer une journée entière à la recherche.
On peut envisager une correction non-linéaire décroissante visant à « lisser » vers le bas l’extrapolation, de telle manière que les hauts revenus sont diminués au profit des bas revenus.

Dans la langue écrite, on peut supprimer tel dans ces locutions et uti­li­ser seulement de sorte que, de façon que, de manière que :

Il avait été bafoué de sorte que, malgré sa douceur, il se fâcha.
Notre maison était située de manière que nous pouvions voir tous les arrivages d’Alexandrie et de Rosette.

Mais la langue courante moderne uti­li­se les locutions de sorte que / de façon que / de manière que (donc sans tel) le plus souvent pour exprimer le but, avec subjonctif (p. 720 §3), et l’emploi des lo­cu­tions de sorte/manière/façon que avec une valeur consécutive et suivies de l’in­di­ca­tif y est devenu rela­ti­vement rare.

4. À tel point que / à ce point que / au point que

Il existe éga­le­ment des cons­truc­tions contenant le mot point (dans le sens de aste, määrä), avec dif­fé­ren­tes variantes : à tel point que / à un tel point que / au point que / à ce point que (finnois niin pal­jon, niin pahasti, siinä määrin etc.). La forme au point que a aussi une variante in­fi­ni­tive (facultative) :

Il neigeait à tel point qu’on ne voyait plus les balises du bord de la piste.
Les spectateurs étaient excités au point que le service d’ordre avait jugé plus prudent d’appeler la police.
Les larmes le gagnaient à un tel point qu’il ne pouvait plus prononcer d’une manière intelligible. [Jules Romains]
Ils sont à ce point installés dans la guerre qu’ils ne sauraient plus comment en sortir. [Stendhal]
Il avait mal au genou au point de ne plus pouvoir marcher normalement.

Le groupe à ce point peut se détacher de que et se placer avant l’adjectif, ce qui est impossible avec les autres locutions mentionnées. Ces cons­truc­tions sont uti­li­sables dans la langue écrite comme dans la langue parlée, mais couramment on dirait plutôt :

Il neigeait tellement qu’on ne voyait plus les balises du bord de la piste.
Les spectateurs étaient si/tellement excités que le service d’ordre avait jugé plus prudent d’appeler la police.

5. Tel attribut du sujet

L’adjectif tel peut éga­le­ment s’uti­li­ser comme attribut du sujet suivi de la conjonction que. Il équivaut dans ce cas à « si grand », « si fort », « si intense », « si grave », etc. Cette cons­truc­tion s’uti­li­se plutôt dans la langue écrite, mais elle est possible aussi dans la langue parlée :

Les premières secousses furent telles que je tombai à terre en hurlant.
La situation de l’emploi est telle qu’il faut d’urgence prendre des mesures.
Les réactions ont été telles que le gouvernement a dû retirer son projet.
Les inquiétudes ont été telles que nous ne pouvons pas les ignorer.

Comme on le voit, le sens de tel peut être positif ou négatif et le mot tel peut remplacer si suivi de toute sorte d’adjectifs (beau, bon, grand, catastrophique, difficile, etc.). Il faut donc traduire se­lon les cas par niin vakava, niin suuri etc. Cependant, on trouve aussi des cas où tel est à pren­dre dans son sens de base « neutre » de sellainen, sans valeur emphatique :

Les propositions du Comité consultatif d’éthique ont été telles que, me semble-t-il, en 18 mois, les positions à ma gauche comme à ma droite ont évolué notablement.
Nos réponses judiciaires ont été telles que les organismes d’enregistrement américains et français ont très vite admis que nous avions qualité pour imposer certaines choses.

Tel s’uti­li­se aussi avec une simple valeur comparative, dans le sens de sellainen kuin (p. 766 §1).