Vous êtes ici » Les propositions subordonnées » Subordonnées circonstancielles » Circonstancielles concessives
733. Même si, quitte à ce que

La locution conjonctionnelle mê­me si est à cheval sur la concession et la condition. For­mel­le­ment, il s’agit d’une conjonction à sens conditionnel, mais dans la pratique, le sens est plutôt concessif, ce qu’illustre bien le fait qu’en finnois mê­me si se traduit aussi par vaikka. C’est précisément pour cette raison, et à cause des confusions qu’entraine pour les fin­no­pho­nes l’opposition vaikka-bien que et vaikka-mê­me si, que la lo­cu­tion mê­me si est traitée ici dans les concessives. Pour en éclairer le sens par rapport au finnois, on peut analyser la locution mê­me si en fonction de ses dif­fé­ren­tes valeurs :

1. Éventualité, hypothèse

Même si présente une éventualité ou une hypothèse (un éventuel, un irréel du présent/irréel du passé, voir p. 755), un fait qui n’existe pas encore, tandis que bien que présente un fait comme une réalité :

Bien qu’il soit riche, il mène une vie effacée. [= « Il est riche. »]
Même s’il était riche, il mènerait une vie effacée. [= « Il n’est pas riche. »]
Même s’il fait des efforts, il ne réussira pas. [= « Il n’en fait pas encore. »]

Exem­ples :

Je suis sûr que mê­me si les gens votaient en masse pour ce parti, ils seraient au final contre les idées qu’il représente.
Même si le ministère avait décidé de débloquer des crédits supplémentaires, la portion d’autoroute n’aurait jamais été terminée à temps pour soulager le trafic dans la ville.
Il rétorqua : « Même si j’avais eu plus de force que dans ma jeunesse, je n’aurais pas pu le faire moi-mê­me ».

dif­fé­ren­ce morphosyntaxique qui est la conséquence de cette dif­fé­ren­ce de sens : dans les cir­cons­tan­ciel­les essentielles (généralement antéposées) le finnois vaikka suivi du conditionnel correspond à mê­me si, tandis que vaikka suivi de l’in­di­ca­tif correspond à bien que :

Vaikka hän on ahkera → Bien qu’il soit travailleur...
Vaikka hän olisi ahkera → Même s’il était travailleur...

Remarque : en français, il est en principe impossible d’uti­li­ser le conditionnel après si à valeur conditionnelle, et cette règle est valable aussi pour mê­me si. Cependant, on rencontre des cas d’uti­li­sation du conditionnel après mê­me si, voir remarque p. 742 §1.

2. Fait réel

Même si peut introduire une phrase à l’in­di­ca­tif présentant un fait qui existe, et dans ce cas il est synonyme de mê­me s’il est vrai que ou mê­me si l’on peut dire que. Cet emploi correspond à vaikka + in­di­ca­tif en finnois, avec éventuellement une particule -kin dans la phrase ou à joskin. Il est en général suivi du présent ou du passé composé :

Même si ces mouvements nationalistes ont souvent été tenus en lisière, voire combattus, ils ont contribué à rendre la politique plus violente.
Même si les équipes de Google ont visiblement du mal à rentabiliser cette plateforme YouTube, ils continuent à la faire évoluer lentement mais surement.
Même si la formation commune et interdisciplinaire est souvent réduite à la portion congrue dans les IUFM, les CPE sont donc clairement entrés dans les équipes pédagogiques.

Dans l’exem­ple suivant, l’imparfait exprime un présent du passé (voir p. 410), et non pas un irréel ; de mê­me pour le plus-que-parfait, qui en est la forme composée :

Même si les salaires étaient maintenus pendant deux ans, les employés se faisaient des soucis pour l’avenir.
Vaikka palkkataso olikin sovittu kahdeksi vuodeksi eteenpäin, työntekijät olivat huolissaan tulevaisuudesta. 
Mes collègues, mê­me s’ils avaient trouvé étrange que j’aille en vacances à Verdun, avaient demandé à voir mes photos.
Vaikka kollegani olivatkin pitäneet kummallisena sitä, että vietin lomani Verdunissa, he halusivat silti saada nähdä valokuviani.

3. Valeur de commentaire

En position CircPP, mê­me si peut introduire une cir­cons­tan­cielle explicative qui a valeur de remarque, de commentaire ajouté pour nuancer le propos. La locution qui exprime le mieux cette valeur en finnois est jos kohta (ou joskin), qui est cependant moins fréquemment employé que vaikka :

Les fibres sont bonnes pour la santé, mê­me si elles ne sont pas très digestes.
Je suis fraichement inscrite et j’aurais besoin de vos lumières, mê­me si je crois qu’il est déjà trop tard !
Deux projets de recherche n’ont pas atteint l’exigence de qualité nécessaire et les étudiants concernés n’ont pas été diplômés, mê­me s’ils avaient obtenu sans encombre l’ensemble des modules académiques de première année.

Dans ce cas-là, il n’y a pas vraiment de dif­fé­ren­ce de sens entre bien que et mê­me si, et on peut dire que mê­me si est plus fréquent dans la langue parlée :

Je dois reconnaitre que cet homme politique a un grand talent d’orateur, mê­me si je ne suis pas du tout d’accord avec ses opinions.
Selon l’entraineur, le stage a été bénéfique sur tous les plans mê­me si les résultats n’étaient pas au rendez-vous lors des matches amicaux disputés en Tunisie.

4. Quitte à ce que

Cette locution conjonctionnelle est une variante de mê­me si uti­li­sée à l’écrit et dont le sens est « mê­me si [cela a pour conséquence que] », en finnois vaikka se tarkoittaisi että/silläkin uhalla että :

Il note tout et s’oblige à tout dire de façon exhaustive, quitte à ce que cela lui vaille de nombreux ennemis – ce dont il est conscient.
Je préfère qu’on refasse la mise en pages, quitte à ce que le livre ne sorte que l’an prochain.
Tony Blair, grand admirateur des états-Unis, ne pourrait pas, n’est-ce-pas, faire défaut ? Quitte à ce que l’on continue à surnommer le Royaume-Uni le quarante-troisième [sic!] État ou le caniche des U.SA. Quitte à ce que les vieux pacifistes du Labour grincent des dents.
Tang Chia semble en effet vouloir mettre toutes ses inspirations dans ses longs métrages, quitte à ce que le mélange soit parfois à la limite du digeste.

Le sens exact de cette locution conjonctionnelle n’est pas toujours très clair pour tous les usagers et on la trouve souvent employée dans le sens de « tandis que » ou « d’autre part ». Cet emploi, quoique répandu, est cependant fautif et doit être évité :

Lors des prochaines réunions annuelles, le Conseil proposera des candidats aux postes vacants, quitte à ce que d’autres propositions viennent de l’Assemblée.
Le salarié « interne » à temps partiel est prioritaire pour le temps de travail devenu disponible dans sa catégorie professionnelle ; quitte à ce que, si l’employeur veut engager un temps complet, ce soit le nouvel embauché qui devienne un temps partiel.

733. Résumé
conjonction valeur finnois
bien que + subjonctif fait réel vaikka + indikatiivi
mê­me si + éventuel éventualité vaikka + indikatiivi
mê­me si + irréel hypothèse vaikka + konditionaali
mê­me si + présent/p. composé « il est vrai que » vaikka + indikatiivi (-kin), joskin
mê­me si en CircPP commentaire jos kohta, joskin