Vous êtes ici » Les propositions subordonnées » Subordonnées circonstancielles » Circonstancielles concessives
739. Propositions concessives en corrélation introduites par des adverbes

1. Adverbes si (aussi) / quelque / pour… que

La proposition concessive peut éga­le­ment être introduite par un groupe adverbe + adjectif, qui cor­res­pond au finnois niin adjektiivi kuin onkin/tuntuukin etc. L’adverbe peut être si (langue courante) ou, à l’écrit, quelque ou pour selon le schéma suivant :

739. Cons­truc­tions avec adverbes concessifs
français si (aussi), quelque, pour adjectif que être (ou paraitre, etc.)
finnois niin adjectif kuin verbe kin

Le mot quelque est ici en fonction d’adverbe, comme dans l’expression quelque peu (hieman, hiukan). Il faut se garder de confondre cet emploi de quelque avec quelque déterminant (p. 738 §5). De mê­me, l’élé­ment pour doit être correctement interprété dans un sens concessif et non final. Le fait que ces mots sont suivis d’un adjectif doit permettre de bien interpréter la cons­truc­tion.

Si / quelque / pour sont en principe interchangeables en tête de CircAP, mais pour est assez rarement utilisé en position de CircPP (on préfère si ou quelque).

Ces cons­truc­tions, si compliquées/quelque compliquées/pour compliquées qu’elles paraissent, sont assez fréquentes.
Quelque curieux /Si curieux/Pour curieux que cela puisse sembler, c’est tout à fait courant.
On donne ce qu’on veut par Paypal, et quelque étrange que paraisse ce modèle économique, il permet sans aucun doute une meilleure rémunération des artistes.
Tout cela, pour amusant que cela puisse être quand on n’a rien de mieux à faire, est d’une grande banalité.
Si drôle qu’elle ait d’abord pu paraitre, sa chute eut des conséquences dramatiques.

Variante : on peut éga­le­ment employer aussi à la place de si :

Aussi incompréhensible que cela puisse paraitre, aucun effort n’est fait en Finlande pour promouvoir l’énergie éolienne.
Aussi scandaleux que cela puisse paraitre, ce patron mis en examen le 5 juillet 98 avait bénéficié dans un premier temps d’un non-lieu.

2. Ordre des mots

La forme la plus fréquente, surtout quand la proposition introduite par si est en incise (p. 510), est la forme avec inversion sans que ; il existe éga­le­ment une variante avec inversion et que, relativement fré­quen­te :

Si utile que soit l’automobile, elle est souvent critiquée pour les nuisances qu’elle occasionne. ou
L’automobile, si utile soit-elle, est souvent critiquée pour les nuisances qu’elle occasionne. ou
L’automobile, si utile qu’elle soit, est souvent critiquée pour les nuisances qu’elle occasionne.

Ces variantes n’existent qu’avec si et aussi. Dans le cas de pour ou quelque, on ne peut pas uti­li­ser l’inversion et seule la forme [pour/quelque adjectif que…] est possible.

Ces cons­truc­tions sont parfois d’un emploi délicat. Elles peuvent être remplacées par des cons­truc­tions concessives équi­va­lentes :

Ces cons­truc­tions, si / quelque / pour compliquées qu’elles paraissent, sont assez fréquentes. →
Ces cons­truc­tions ont beau être compliquées, elles sont assez fréquentes. /
Même si elles paraissent compliquées, ces cons­truc­tions sont assez fréquentes.
Si soigneux soit-il, il a oublié de traduire une phrase. →
Il a beau être soigneux, il a oublié de traduire une phrase. /
Bien qu’il soit si soigneux, il a oublié de traduire une phrase.

3. Résumé

Il existe au total trois cons­truc­tions concessives dif­fé­ren­tes qui se prononcent [kɛlk(ə)] :

  1. quelles que soient les dif­fi­cul­tés… : quelles adjectif indéfini
  2. quelques dif­fi­cul­tés que tu éprouves… : quelque déterminant indéfini
  3. quelque difficile que cela puisse sembler… : quelque adverbe

L’homophonie [kɛlk(ə)] de quel que/quelque entraine de graves confusions chez les francophones (voir p. 742 §3). La superposition des cons­truc­tions en français et en finnois fait ressortir les similitudes et per­met d’interpréter les dif­fé­ren­ces aisément :

quelles      que     soient  les circonstances…
millaisia     tahansa       oli         olosuhteet     (= oli olosuhteet millaisia tahansa…)

Quelques  dif­fi­cul­tés    que tu aies
millaisia         vaikeuksia     sinulla onkin (= vaikka kuinka vaikeaa sinulla on)

quelque  bizarre    que   cela paraisse…
    niin            oudolta        kuin    se   tuntuukin