Vous êtes ici » Les propositions subordonnées » Subordonnées circonstancielles » Circonstancielles concessives
740. Propositions concessives en corrélation : tout... que, où... que

1. Tout + adjectif ou nom

Cette cons­truc­tion avec adverbe s’apparente à celles examinées à la page précédente (p. 739), mais a ceci de particulier que l’adverbe tout peut déterminer aussi un nom (qui se comporte alors comme une sorte d’adjectif). De plus, cet adverbe « s’accorde » avec l’adjectif ou le nom qu’il précède (sur les règles de l’accord de tout, voir p. 335 §3). Autre caractéristique re­mar­qua­ble : le mode de la concessive est le plus souvent, dans l’usage moderne, l’in­di­ca­tif. Quand tout est suivi d’un adjectif, il cor­res­pond au finnois niin adjectif kuin onkin ; quand il introduit un nom, il n’existe pas d’équi­va­lent direct en finnois :

Toute sportive qu’elle est, elle a eu une crise cardiaque à 40 ans.
Tout professeur d’histoire qu’il est, il n’a pas su répondre à ma question.
Tout perfectionniste qu’il est, il reste des incohérences dans son texte.
Tout ministre qu’il est, il n’a aucun pouvoir réel.
Il a été battu par un débutant, tout champion qu’il était.

Il y a cependant un certain flottement quant au mode à uti­li­ser. On trouve aussi le subjonctif (dans le doute, il vaut mieux uti­li­ser d’autres cons­truc­tions équi­va­lentes) :

Tout sportif qu’il soit, il a eu une crise cardiaque à 40 ans.
Toute députée qu’elle fût, lorsqu’elle quitta l’Algérie pour faire entendre la cause de ses concitoyennes, Salima ne s’embarrassa pas de diplomatie.

2. Que… ou

La conjonction que en tête de proposition et relayée par ou est une variante de mê­me si, et, comme celui-ci, est à cheval sur la concession et la condition. En finnois, la mê­me idée est rendue par un ver­be au prétérit suivi de tai :

Que cela lui plaise ou non, il devra partir avec nous. Halusi tai ei, hänen on tultava meidän mukaan.
Qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, le match aura lieu. Satoi tai paistoi, ottelu järjestetään.
Que ce soit l’été ou l’hiver, il pleut souvent en Angleterre. Oli kesä tai talvi, Englannissa sataa usein.

Quand l’alternative exprimée après ou est négative, à l’écrit, on uti­li­se non ; à l’oral, on préfère pas :

que tu sois d’accord ou non (langue écrite) /
que tu sois d’accord ou pas (langue courante, parlée)
que vous ayez raison ou non (langue écrite) /
que vous ayez raison ou pas (langue courante, parlée)
que ça te plaise ou non (langue écrite) /
que ça te plaise ou pas (langue courante, parlée)

740. Résumé des cons­truc­tions concessives en corrélation
FINNOISFRANÇAIS
verbe (impf.) (sitten) tai
verbe (impf./pres.) (sitten) tai ei
Que verbe… ou que
Que verbe… ou non (ou pas)
Oli millainen tahansaquel(les) que soi(en)t nom
Mikä substantiivi tahansa verbe quelque(s) nom que verbe
Oli substantiivi kuinka adjektiivi tahansa
Niin adjektiivi kuin substantiivi on(kin)
quelque adjectif que soit nom
si adjectif que soit nom
nom avoir beau être adjectif
Vaikka kuinka substantiivi verbi nom avoir beau in­fi­ni­tif
Mitä tahansa substantiivi verbi[kin] quoi que nom verbe
Kuka tahansa substantiivi on[kin] qui que nom être
Missä tahansa substantiivi on[kin] où que nom être