Vous êtes ici » Les propositions subordonnées » Subordonnées circonstancielles » Circonstancielles temporelles
748. Rapport d’antériorité

En règle générale, le verbe d’une cir­cons­tan­cielle qui exprime l’antériorité se trouve à une forme com­po­sée. L’auxiliaire de la forme composée est le plus souvent au mê­me temps que le verbe de la principale. Malgré le rapport d’antériorité, la cir­cons­tan­cielle peut être postposée.

1. Après que

Cette locution indique que l’action de la sub­or­don­née est achevée par rapport à celle de la prin­ci­pale. Elle demande normalement l’in­di­ca­tif, le plus souvent un passé antérieur, mais d’autres temps sont possibles aussi :

Après que nous fûmes sortis du port, la tempête s’éleva.
Après qu’ils eurent replié leur tente, ils se mirent en route.
Après que les bénévoles eurent été remerciés de leur aide par le président de l’association, un repas fraternel fut servi.
Réfrigérez ou congelez les restes moins de deux heures après qu’ils ont été servis dans un contenant peu profond couvert.
Pensent-ils que ces candidats les écouteront après qu’ils auront été élus ?

Remarque : dans la langue parlée moderne, on uti­li­se couramment le subjonctif passé dans la pro­po­si­tion introduite par après que, voir p. 750.

2. Infinitive obligatoire

Quand le sujet de la sub­or­don­née est le mê­me que celui de la principale, on uti­li­se obli­ga­toi­re­ment la cons­truc­tion in­fi­ni­tive :

Après avoir acheté leur maison, ils y firent installer une pompe à chaleur.
Après nous être levés très tard, nous sortîmes pour faire une petite promenade.
Après avoir obtenu des crédits supplémentaires, la bibliothèque a pu acheter de nouveaux ordinateurs.
Pourquoi les fruits murissent-ils encore après avoir été cueillis ?

3. Une fois que

Cette locution est une variante de quand qui introduit le plus souvent un verbe à un temps composé, lequel exprime que l’action est achevée avant que celle de la principale commence, mais, en fonction du sens du verbe, cette valeur peut aussi ressortir d’un temps simple, comme le passé simple :

(a) Une fois que tu auras terminé de réviser, tu pourras aller t’amuser.
(b) Une fois qu’elles ont eu compris qu’elles n’avaient plus aucune chance, elle ont décidé de changer de tactique.
(c) Une fois qu’ils étaient rentrés, ils prenaient l’apéritif sur la terrasse.
(d) Beaucoup de ces personnes, une fois qu’elles eurent en leur possession ce matériel écrit, choisirent d’ignorer le but et le contexte dans lesquels il avait été écrit.

Dans la phrase (d), le verbe avoir est un verbe atélique (il n’exprime pas un processus, voir p. 423§2) ; dans cette phrase, le passé simple indique à lui seul la réalisation de cet état de possession. On trouve aussi une fois que dans le sens de « aussitôt que » avec un présent :

Une fois que l’enfant manifeste son mécontentement, essayez de lui expliquer avec douceur qu’il doit penser à sa santé.

4. Maintenant que

La locution maintenant que est similaire à une fois que. Elle est suivie d’un temps exprimant l’achevé, mais ancré uniquement dans le présent de l’énonciation : présent ou passé composé, imparfait (qui est un présent du passé, p. 410) ou plus-que-parfait. Elle introduit le plus souvent une CircAP, mais s’uti­li­se aussi après la principale. En position de CircAP, maintenant que a aussi une assez nette nuance causale, qui rap­proche cette conjonction de puisque. En finnois, elle correspond à nyt kun :

Maintenant que vous avez bien travaillé, il est temps de réclamer vos gains.
Maintenant que tu as décidé de partir, je ressens un grand vide autour de moi.
On se pose beaucoup la question de l’utilité d’une montre, maintenant qu’on peut lire l’heure sur son téléphone portable.
Maintenant qu’ils avaient quitté Montréal et qu’elle avait pris place dans l’avion en direction du sud des États-Unis, elle regrettait amèrement d’avoir décidé de partir.