Vous êtes ici » Annexes » Expression française
Impropriétés diverses

 accentuer est souvent utilisé abusivement dans le sens d’ « insister sur ». Le finnois korostaa se traduit nor­ma­le­ment par insister sur, mettre l’accent sur, souligner l’importance de. Le mot ac­cen­tuer signifie « rendre plus net », « rendre plus visible » : cette lumière accentue les ombres ou bien ces lacunes accentuent le manque de consistance de l’ouvrage. Quant à la construction *accentuer sur qch ou *accentuer que, elle est totalement agrammaticale en français. Voir aussi *insister que ci-dessous.

 conclusion : on ne dit pas *faire des conclusions (finnois tehdä johtopäätös), mais tirer des con­clu­sions.

 décision : on ne dit pas *faire une décision (finnois tehdä päätös), mais prendre une dé­ci­sion.

 essentiel : l’expression très essentiel est une tautologie, car essentiel a une valeur de superlatif ab­so­lu. On utilise soit essentiel seul, soit on peut dire tout à fait essentiel, voir p. 192. Pour la même raison, on évitera de dire que telle ou telle chose est *la plus essentielle, plutôt : cette chose est essentielle / cette chose est la plus importante.

 faire / rendre : pour rendre le verbe tehdä dans la construction avec attribut de l’objet tehdä jokin + adjectif (tehdä asia vaikeaksi), il ne faut pas utiliser le verbe faire, mais rendre. Erreur fréquente, due à l’influence du finnois (il s’agit d’un calque et en quelque sorte d’un faux-ami), à surveiller :

*ce qui fait ce chapitre si long → ce qui rend ce chapitre si long.

 éprouver : le verbe éprouver ne peut pas se construire avec une complétive. Pour rendre l’idée de kokea että, on utilisera en français avoir le sentiment que ou trouver que. Voir kokea p. 937.

 il parait : n’utilisez pas il parait que pour dire näyttää siltä, että / tuntuu siltä, että etc. Il parait que signifie en français moderne kuulemma. Voir p. 681.

 comme ça est une locution très pratique pour rendre en français divers adjectifs ou adverbes fin­nois, mal­heu­reu­se­ment cette tournure est familière et doit être évitée dans la rédaction écrite soi­gnée. Utiliser tel, de ce genre etc., voir p. 297 §1.

 profondément: la tournure *examiner (étudier/aborder) plus profondément (finnois tutkia tarkem­min, syventää) est impropre. En français, la forme précise est :

examiner (étudier) de façon (plus) approfondie / examiner de plus près, s’intéresser de plus près à

 dépendant de : ce participe ne peut pas s’utiliser comme préposition signifiant jstak riippuen (cal­que de l’anglais depending on), voir p. 157 §2. La préposition correspondant à riippuen siitä (että) est en fonction de ou selon :

...*dépendant des résultats, nous pourrons nous faire une image plus précise...
... en fonction des résultats, selon les résultats, nous pourrons...

Le participe dépendant de peut évidemment s’utiliser si né­ces­sai­re, mais il ne forme pas une lo­cu­tion pré­po­si­tion­nelle :

la proposition dépendant de la principale
les pays dépendant de cette aide...

 puis : la tournure et puis n’a pas le même sens que puis. Comme puis signifie sitten, les fin­no­pho­nes croient souvent qu’on peut traduite ja sitten par et puis. Or le mot puis signifie déjà en lui-même ja sitten. Avec et, le mot puis devient familier (du moins dans les contextes où l’utilisent généralement les rédacteurs de mémoires). La tournure et puis signifie niin ja sitt oli vielä... Elle a aussi un autre sens, toisaalta, mais là aussi, elle est légèrement trop familière pour être utilisée dans la rédaction scientifique (on dira plutôt d’autre part). Donc, pour traduire sitten à valeur de connecteur, utiliser puis. Pensez aussi à utiliser ensuite, après cela, pour varier.